dimanche 22 février 2015

La Mécanique du Coeur - Mathias Malzieu









Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. deuxièmement, maitrise ta colere. Troisièmement, ne te laisse jalais, au grandjamais, tomber amoureux. car alors pour toujours à l’horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique du cœur sera brisée de nouveau.



Ma note : 16 / 20







Cela faisait tellement longtemps que j’en entendais parler et je ne voulais pas voir le film d’animation avant d’avoir lu le livre. Maintenant c’est chose faite !
Je l’ai pris un jour en faisant un petit tour dans ma librairie préférée avec ma Morgan d’amour, malheureusement pour elle, avec mon pouvoir de persuasion, elle n’a pas pu faire autrement que de l’acheter. Et finalement elle a bien fait ^^ elle l’a adoré !




C’est la petite histoire de Jack, né le jour le plus froid du monde, qui doit vivre avec une horloge à coucou pour cœur. Mais son horloge lui en fait voir de toutes les couleurs quand il rencontre la petite chanteuse, parce qu’un cœur c’est important mais quand il est mécanique il est d’autant plus fragile et cassant.





Pour moi ce livre se sépare en deux parties : les rêves et les cauchemars.
J’ai adoré la partie rêves, Mathias Malzieu sait parfaitement faire partager les sentiments du petit Jack à travers une plume poétique extraordinaire. On passe par des moments tellement mignons mais aussi des moments qui nous font réellement rire. Cette première partie a été pour moi un monde de magie, où ce cœur triste se change en une belle fleur qui bourgeonne et ce petit bourgeon qui s’ouvre en un feu d’artifice irréel.

Ce qui est de la partie des cauchemars, je la nomme ainsi parce que pour moi la vie de Little Jack tourne au cauchemar. Ce qui lui arrive est triste, on a envie de rentrer dans le livre pour en secouer quelques-uns, pour ma part surtout Miss Acacia. Et malgré la plume de Mathieu Malzieu toujours aussi belle, j’ai moins accroché dans ces cauchemars. Pas par le fait que cela tourne au désastre amoureux mais parce que la magie n’opère plus, elle est partie avec les rêves de Jack.




Si je dois vous parler des personnages du conte alors je peux vous dire qu’il fait partie des rares romans (ils sont au nombre de 2 avec celui-là !) qui m’ont permis de les imaginer tous autant qu’ils sont, de les aimer ou de les détester, de les vouloir près de moi dans ma vie ou de vouloir les gifler pour les faire réagir.

Tout d’abord Jack, un petit garçon tellement attendrissant, à qui on pardonnerait toutes les bêtises et qu’on voudrait sauver de toutes les malchances présentes sur son chemin.

Miss Acacia, petite fille mignonne par sa maladresse, qui nous donne envie d’être à sa place malgré sa vision des choses flou, elle a tout de même tendance à prendre les choses trop vite comme elles sont sans aller plus loin que le bout de son nez.

Docteur Madeleine, une mère d’adoption et médecin de cœur, une sorcière dont on n’aurai pas peur même avec une verrue sur le nez.

Méliès, ce prestidigitateur-horloger à l’esprit inventif sans limite, amoureux de l’amour pour qui on craquerai bien. J’ai vraiment eu un coup de cœur pour ce personnage bien qu’on ne suive pas pleinement son histoire à lui.

Anna, Luna, Arthur, Joe, Madame Heim … tous ont leur petits mots à dire dans ce conte et Mathias Malzieu a réussi à leur faire une place importante.




Un livre que je recommande pour la magie de l’histoire, la plume de l’auteur, et l’amour qu’il a pu me faire ressentir.

Ce n’est pas un coup de cœur, malgré tout c’est une histoire que je me souviendrai le plus longtemps possible et que je ferai découvrir le plus possible.




1 commentaire:

  1. Un très beau livre <3 J'ai bien envie de le relire d'ailleurs...

    RépondreSupprimer